AccueilCovid 19Qui sommes nous?ThérapiesAteliersCoordonnées, tarifs et horairesPhotos Pensées à méditerfaq
CABINET DE NATUROPATHIE
GAY & GRASSET
Première consultationBilan de SantéConsultation conseilMassagesRéflexologieAuriculothérapieAromathérapieHoméopathie Harmonisants florauxPhytothérapiePhytothérapie rénovée et GemmothérapieCompléments alimentairesSituations particulières
Aromathérapie
"L'aromathérapie" est à la mode. On trouve des "huiles essentielles" partout !
Des cosmétiques jusque dans l'adoucissant pour lessive !
Les livres sur cet art fleurissent partout......
Mais que sont les huiles essentielles exactement et comment les utiliser?
Comment les choisir? Quelles sont les différentes qualités que l'on peut trouver? 


l'Aromathérapie
est l'utilisation professionnelle des huiles essentielles dans le domaine de la santé.

Si les huiles essentielles sont odorantes et ne laissent pas indifférent (on aime ou on n'aime pas l'odeur de telle huile essentielle), elles contiennent des molécules actives très puissantes et potentiellement allergisantes, qu'il faut utiliser avec discernement.


Qu'est ce qu'est une huile essentielle?

L'huile essentielle est une substance odorante volatile, obtenue en distillant une plante aromatique, nommée "huile" malgré qu'elle ne contienne aucun corps gras. Elle est composée de nombreuses molécules chimiques très actives et puissantes. Certaines molécules comme les cétones, les coumarines ou les phénols doivent être utilisées avec parcimonie et prudence, car elles peuvent se révéler allergisantes ou provoquer des brûlures lors de mauvaises manipulations.
C'est pour cette raison qu'il faut demander de l'aide à un aromathérapeute pour savoir comment utiliser les huiles essentielles en toute sécurité.


A la recherche de la qualité:

L'huile essentielle est un concentré de force vitale d'une plante. Elle se retrouve dans certaines plantes dites "aromatiques". Elles sont obtenues par pression à froid (pour les agrumes) ou par distillation à la vapeur. La qualitié des huiles essentielles est malheureusement aussi liée à son prix: produire une huile essentielle demande une grande qualité lors de la récolte et une distillation minutieuse et longue (certaines HE sont obtenues après 24 heures de distillation!) et il faut en général une grande quantité de plantes pour obtenir un litre d'huile essentielle.
Il faut veiller à n
'utiliser que des huiles essentielles 100% pures et naturelles
, si possible bio (sauvages est le "nec plus ultra"). La plupart des fabricants, indiquent un numéro de lot et de référence permettant de connaître l'origine et la qualitié de l'huile essentielle. On parle alors d'huile essentielle "chémotypée".
Il est aussi très important de vérifier le nom botanique exact (donc le nom latin), pour être sûr d'utiliser la bonne huile essentielle. En effet, par exemple, une sauge officinale n'aura pas la même action qu'une sauge sclarée.... donc le terme "sauge" est totalement insuffisant..... Souvent, sur les flacons des huiles essentielles de qualité, on trouve aussi sur l'étiquette la mention de la molécule chimique la plus concentrée présente dans l'huile essentielle.
Les huiles essentielles utilisées dans la parfumerie sont le plus souvent d'origine synthétique.



Un peu d'histoire:


Les huiles essentielles sont connues depuis très longtemps, puisqu'il y a déjà 7000 ans, en Inde, les prêtres utilisaient de l'eau aromatique. Elles sont utilisées dans le domaine médical depuis la fin du 19e siècle, quand leur propriétés antibactériennes ont été découvertes, mais cette piste a été abandonnée au profit des antibiotiques. C'est René-Maurice Gattefossé qui a utilisé le terme "aromathérapie" pour la première fois en 1928. Depuis, de nombreux aromathérapeutes ont lui ont donné ses lettres de noblesse:  Valnet qui a permit au plus grand nombre d'utiliser la phytothérapie et l'aromathérapie, puis les écoles de J.-C. Lapraz, C.Durraffourd et P.Belaiche, ainsi que d'autres ont permis d'approfondir l'activité anti-infectieuse des substances aromatiques.

Quelles sont les différences entre une tisane et une huile essentielle?

Si les indications d'une huile essentielle peuvent parfois être les mêmes que l'usage d'une plante en phytothérapie, ce n'est en général pas le cas. L'aromathérapie est donc à considérer comme une thérapie indépendante.
Dans une tisane, la part de molécules aromatiques est contre-balancée par d'autres substances actives qui ne se retrouvent pas dans l'huile essentielle, car elles sont détruites par la distillation ou elles sont trop hydrosolubles et elles se retrouvent dans l'hydrolat.
Donc en général elles n'ont pas la même action sur l'organisme.



Précautions lors de l'utilisation des huiles essentielles:

Pour les enfants: on préfèrera utiliser des suppositoires chez les enfant de moins de 5 ans, tout en renonçant aux HE phénolées.
Pour les femmes enceintes, on évitera l'usage des HE, sauf avis contraire d'un aromathérapeute.
Pour les personnes épileptiques ou pour les personnes allergiques, les HE doivent être utilisées avec de grandes précautions et avec l'avis d'un aromathérapeute.
Pour les personnes étant sous médicaments, il faut voir quelles sont les HE qui devront être évitées avec un aromathérapeute.



Les grandes familles chimiques:

Acides: molécules ayant une action antalgique et anti-inflammatoire
Aldéhydes: molécules ayant des propriétés anti-inflammatoires, mais pouvant se révéler irritantes
Coumarines et diones: molécules à utiliser avec précaution à cause de leur action fluidifiante sur la viscosité sanguine, de plus elles sont photosensibilisantes.
Esters: molécules ayant une action sédative, relaxante et anti-spasmodique.
Ethers: molécules ayant une action sédative, relaxante et anti-spasmodique.
Cétones:
molécules ayant une action mucolytique et expectorante. Elles sont a utiliser avec précaution surtout chez les femmes enceintes ou chez les personnes épileptiques.
Monoterpènes
: molécules légères ayant une action importante sur le foie et décongestionnantes
Monoterpénols: molécules lourdes ayant une forte action désinfectante
Oxydes monoterpéniques: molécules activatrices du flux sanguin et activatrices du métabolisme.     
Phénols: molécules irritantes (ne pas utiliser sur la peau) qui ont une action anti-infectieuse très puissante et polyvalente.
Sesquiterpènes: molécules ayant une action à moyen terme anti-inflammatoire pouvant être irritantes pour la peau.



















AccueilCovid 19Qui sommes nous?ThérapiesAteliersCoordonnées, tarifs et horairesPhotos Pensées à méditerfaq